POURQUOI L' HERMIONE ?

Cette frégate historique a un lien avec mon patrimoine régional, puisque plusieurs tonnes de chênes de la forêt domaniale de Cherlieu (située à 4 Km du chantier) ont servi sous Louis XVI à sa construction.

Attention : Les photos de la construction sont classées des plus récentes aux plus anciennes.


Visites du chantier :

Le chantier est visitable gratuitement mais sous rendez-vous à prendre en laissant un commentaire sur ce blog.
L' Hermione de Cherlieu

ACTUALITÉS de l' association et du chantier :

.

La quille du petit canot

La quille du petit canot
Message aux lecteurs : Cette année, je passe des examens et les études passent avant tout !. Désolé de ne pas avoir tenu le blog à jour pendant quelque temps mais il faut s' occuper des priorités. La deuxième partie du projet de reconstruire l' Hermione est lancée : le petit canot (annexe N°2) est en route. Un grand merci à M. Castelleti qui nous a offert le bois dans lequel fut taillé à l' herminette la quille (6 mètres de long). Il faut encore rajouter 1.50 m de chaque côté pour avoir la longueur totale du petit canot !

.

.

.

.
La râblure est l' encoche dans laquelle les planches de coque viennent s' encastrer. Elle est taillée tout le long de la quille au ciseau à bois et au guillaume. Les découpes pour les assemblages doivent être parfaites...

La machine à corder

La machine à corder
Durant l' été prochain, en plus de la construction du petit canot (2ème étape du projet), deux animations seront proposées au public : la fabrication des cordages et l' équarrissage du bois à la hâche. Ci dessus, la machine à corder, que j' ai construite, avec les crochets forgés à la main... . Ci dessous, vous pouvez voir les détails de cette construction.

.

.

.

.

.

.

Mise à l' eau de la chaloupe !

La chaloupe a été mise à flot au petit port de Fouchécourt le 26 octobre. Ce fut une très belle journée pour moi et les visiteurs. Merci à tous les adhérents et donateurs de l' association "L' Hermione de cherlieu", qui ont contribué au projet.
Merci à Roger, le capitaine du port, M. Bel, Maire de Fouchécourt, à Bruno, Nicole (les bénévoles de l' été), ainsi qu' à Lucie, Garry, Quentin et Emilien, qui ont constitué mon équipage lors de ce grand jour en costume !.

.

.

.

.

.

.

Chariot pour la mise à l' eau

Chariot pour la mise à l' eau
(fabrication maison)

fin de la peinture de la coque

fin de la peinture de la coque

.

.

.

.

Des nouveaux travaux de forge

Des nouveaux travaux de forge

début de fabrication d' un crochet pour attacher les voiles

début de fabrication d' un crochet pour attacher les voiles

un crochet fini : il en reste encore 6 !

un crochet fini : il en reste encore 6 !

Mise en peinture :

La chaloupe est maintenant étanche (comme vous avez pu le voir sur le site du petit port de Fouchécourt) et la couleur est en train d' être appliquée.
La couleur orange est une couleur protectrice du bois que nous ne verrons plus une fois le travail achevé (c' est une sous-couche).
Les finitions sont souvent le plus long mais je trouve le résultat presque parfait.

ETE 2013

Pour voir plus de photos de l' avancée des travaux de la chaloupe cet été, je vous invite à vous rendre sur le facebook ou sur le site du "petit port de fouchécourt", le chantier ayant été déplacé à cet endroit.

Avancées cet été : finition de la coque et du vaigrage (intérieur) / finition du calfatage de la coque / mise en peinture protectrice / passage sur france 3 franche-comté, en 1ère page de l' Est Républicain ...

Suite de la construction du grand mât :

.

Le grand mât :

Etant donné que je n' ai plus de bois pour finir la coque de la chaloupe, en attendant d' en racheter, j' ai avancé dans la construction de la mâture : le grand mât est presque terminé. Le mât de beau pré, devant recevoir les focs et lui aussi en cours de finitions.
Sur cette photo, je pose à côté du grand mât que nous ne pouvions pas cadrer entièrement vu sa taille : 2.78m de haut, pour 7 à 5.5 cm de diamètre. Au bas de celui-ci, nous pouvons voir le taquet de haussière.

Ci dessous : réinstallation du gouvernail de la chaloupe.

Fabrication et pose du bordage :

L' action de poser le bordage signifie l' action de construire la coque, ce que je suis en train de faire. Pendant les vacances scolaires, j' ai pu poser les 3/4 des planches de la coque de la chaloupe. Bilan : 16 planches posées / 1 cassée. Je dois l' avouer, cette opération est très délicate et difficile !.
Je n' ai plus de plateaux de bois donc en attendant d' en retrouver dans une scierie pour finir la coque, j' ai commencé et presque fini le grand mât de la chaloupe (article ci-dessus).

Fabrication du mannnequin :

Le mannequin est l' ensemble des lattes à brocheter et des lattes carrées. Effectivement, je viens de le terminer.
La fabrication de la coque a commencé (photos prochainement). La coque sera construite tout d' abord de la quille jusqu' au milieu de carêne, pour remettre les béquilles de la chaloupe, et démonter le systeme de croisillons qui la tiennent par le plafond et les murs de mon garage.

Vous remarquerez sur une des photos, les courbures importantes à l' avant.

Pose des bancs et finitions intérieures :

Les trois autres bancs viennent d' être posés. A l' atelier soudure, j' ai enfin fini de réaliser les pieds, pour limiter l' appui.
Les serres bauquière ont été posés, la coque semble se refermer de l' intérieur !
Des porte toulets inclinés on été installés à l' avant pour recevoir les écoutes de focs (voile triangulaire).

Lattes à brocheter et piges :

Sur les deux côtés de la quille, les lattes à brocheter et piges sont mises en place pour créer le gabarit de la planche de coque future (bordé) car le bois ne se cintre que dans deux sens : de gauche à droite, en "hélice", mais pas de haut en bas. C' est la découpe des bordés avant le cintrage qui donneront l' aspect "remonté" à l' avant et à l' arrière de la chaloupe.

Nouveaux plateaux :

N' abritant plus la chaloupe, le hangar a été transformé en séchoir à bois grâce à la chaleur dégagée par la machine à étuver.
Sur les photos : des plateaux de sapin pour la coque de la chaloupe et du chêne pour la chaloupe et le petit canot.

La tablette arrière :

Maintenant, la tablette arrière (ou banc du barreur) est posée. Les "courbes" sont des équerres qui viennent renforcer la moulure d' arcasse.

Fabrication du plat bord arrière

Le second étage du plat bord arrière est terminé. Les toulets et porte-toulets pour la manœuvre des avirons sont terminés.
La coque de la chaloupe est désormais fermée sur son dessus.

Pose du plat bord de la chaloupe :

La coque de la chaloupe est fermée sur le dessus. A l' avant, vous pouvez voir la tablette avec les deux trous : un qui permet à la corde du traversin de passer et l' autre pour l' attache du mât de beaupré.

une chaloupe reconstruite !

La chaloupe est enfin reconstruite !
Elle a retrouvée son plancher et elle est finie d' être lattée sur sa partie supérieure.
Prochaine étape : construction du plat-bord, pose des porte-toulets, pose des toulets et fabrication des deux tablettes

La machine à cintrer

La machine à vapeur a été raccordée et transformée en une "machine à cintrer" de ma conception. Le principe est simple, la vapeur part dans des tuyaux qui alimentent un caisson en bois isolé, dans lequel la pièce à étuver se trouve. Ainsi, les pièces (comme ici les lattes) peuvent être étuvées sur toute leur longueur. Et l' admission en vapeur est régulée par des vannes.

La mission Liberty s' achève...

Le remontage de la chaloupe avance à grands pas ! les couples sont de nouveau fixés sur la quille après avoir été recouverts par la peinture protectrice orange (ce n' est pas la couleur définitive!)
La machine à cintrer est en train d' être raccordée à la machine à vapeur pour permettre l' étuvage et la pose des premières lattes (fabriquées précédemment).

Le porte bateau :

Le porte bateau a été terminé peu de temps avant le lancement de la mission liberty. Je l' ai équipé de rouleaux qui permettent une bonne mise à flot de la chaloupe. Ce porte bateau peut se transformer en plateaux sur roues, lorsque nous allons chercher du bois dans les scieries.
La reconstruction de la chaloupe peut commencer !

La mission "Liberty"

Cette "mission" se déroule en ce moment même, depuis début octobre jusqu’ à Janvier 2013. Elle consiste à démonter entièrement la chaloupe, la recouvrir d' une peinture spéciale protectrice à l' huile de lin pour rendre le bois imputrescible et la remonter dans mon garage, sur la remorque construite et entièrement terminée.
Puis, quand la chaloupe aura retrouvé son état actuel, la suite de la construction pourra continuer.
C ' est un moment pénible à passer mais nous n' avons pas le choix, la chaloupe est trop grande !. Le chantier est donc fermé au public pendant ce temps et rouvrira pour le 1er Janvier 2013.

Ci dessous : 1 et 2 : la chaloupe couchée sur son flanc gauche lors du démontage ; 3 : les couples recouverts de la peinture protectrice et la quille démontée au premier plan à droite.

Agrandissement du hangar :

Pour des problèmes de place, et afin de travailler dans de meilleurs conditions les jours de mauvais temps, une extension du hangar de 5 M X 3 M a été réalisée fin Août.

Préparation du bordage :

Pour donner la forme courbée aux extrémités de la chaloupe, je dois avant de poser le bordage (2013), et au fur et à
mesure installer des différentes sortes de lattes, qui servent de gabarits. elles ont des tailles et formes différentes car il y a :
*des piges
*des lattes à brocheter
*les lattes carrées

Le mât de beaupré

Le mât de beaupré est en cours de finition ainsi que la vergue du grand mât.

Le gouvernail :

Finition et installation du gouvernail. Il fonctionne parfaitement.

Le Gréement :

L' ensemble des cordages de la chaloupe se nomme le gréement. Comme le grand mât de la chaloupe (qui sera fabriqué en août) ne passe pas sous le hangar, une corde permet d' attacher tous les cordages comme s' il y avait le mât.
Nous pouvons voir ces différentes parties ci-dessous. Un réa (sorte de poulie pour hisser la voile carrée) en laiton, a été entièrement refait sur mesure pour la chaloupe, par le magasin sponsor de l' association : "A l' abordage", qui se situe à La Rochelle.

La remorque de la chaloupe :

La remorque sur laquelle sera remontée la chaloupe est actuellement en construction.

Fabrication et pose factice du gouvernail :

Les premières pièces du gouvernail ont été fabriquées dans l' atelier. Assemblé et mis en place, il sera redémonté bientôt pour recevoir ses ferrures faites à la forge.

Fin des serres bauquières :

Les serres bauquières sont enfin terminés. Ils sont maintenus au niveau de l' étrave par une pièce en bois supplémentaire. Vous pouvez voir l' étuvage sur les photos suivantes.

Pose des bancs et des courbures de bancs

Les 2 premiers bancs sont posés. Nous pouvons voir également l' installation des cabillots (précédemment réalisés au tour à bois). Chaque banc est soutenu par un pilier fait au tour à bois. La pose du troisième banc se fera plus tard, dès que la pose des serres bauquières sera terminée.
Les courbures de bancs sont des pièces qui viennent prendre en sandwich les bancs avec les serres bauquières (posées sur la moitié de la chaloupe).

Pose des serres d' empattures et du plancher :

Grâce à la machine à vapeur, j' ai pu poser les serres d' empattures, ce sont des pièces qui viennent renforcer le squelette, ainsi que le plancher (qui se situe entre la carlingue et les serres). Nous pouvons maintenant marcher dans la chaloupe sans aucun problèmes.

Mise en marche de la machine à vapeur

Pour étuver les planches qui constitueront le vaigrage de la chaloupe (plancher ...), j' ai mis en service la machine à vapeur que j' ai inventé et qui marche très bien. Vous pouvez voir le résultat dans les articles ci-dessus.

Pose de la carlingue

Après 4 heures d' étuvage dans la machine à vapeur, j' ai posé la première partie de la carlingue, cette pièce maintient les couples en les prenant en sandwich avec la quille. Elle a été réalisée grâce aux plateaux de sapin.
Elle est maintenue à chaque varangue par des tire fonds.
Au 3/4 de la chaloupe, elle est raccordée à la 2ème partie de la carlingue par un trait de Jupiter. (cette partie 2 n' est pas encore cintrée).

Nouveaux plateaux, nouvelles roues

Pour la confection du bordage et du vaigrage (cf : articles précédents), je suis allé chercher des nouveaux plateaux de sapin, dans une scierie. Ces plateaux font 4.50 m de long, 2.7 cm d' épais et 60 cm de large. Il sont vraiment plus légers que ceux de hêtre.
Un nouvel éclairage a été installé et deux roues ainsi que l' essieu qui va avec ont été acheté pour la réalisation prochaine de la remorque de la chaloupe.

Le squelette de la chaloupe est terminé !

Je suis en train de poser le dernier couple (couple 8). Le squelette de la chaloupe est totalement terminé. Bientôt, des plateaux de sapin vont être acheminés d' une scierie, pour être travaillés et transformés en planches, pour le bordage de la coque (construction de la coque). Ces planches se nomment les bordés.
Elles seront maintenues après le squelette par les carvelles ... (cf : article ci-dessous).

Les carvelles et les contres rivures :

A l' époque de l' Hermione, les clous n' existaient pas encore ou très peu. Pour rester dans le contexte historique, les bordés vont être installés avec des carvelles (ancêtres du clou : à tête et corps carré) en cuivre, ainsi que des contre rivures (ancêtres du rivet) également en cuivre, installés grâce à une bouterolle (outil en noir).

Pose de l' étrave et du marsouin :

Même s' il reste les couples 7 et 8 à poser, nous avons profité du temps pour poser l' étrave (c' est la pièce qui remonte à l' avant) et le marsouin (pièce en escalier qui vient tenir l' étrave en la raccordant avec la quille). La carlingue viendra se terminer dans celui-ci. L' assemblage est ensuite boulonné sous la ligne de flottaison. Des ficelles sont ensuite installées pour simuler la forme de la coque et ainsi améliorer la construction des gabarits des 2 derniers couples.

La Machine à étuver :

Après un premier prototype, la machine à étuver le bois est en cours de construction. Elle se compose d' une lessiveuse qui permet de faire de la vapeur (sous l' action de l' eau qui sera chauffée par la combustion des chutes de fabrication des caps de moutons).
Cette vapeur se dispose dans des caissons étanches qui se feront le moment venu et qui feront étuver le bordé (durant 2 heures environ).
Elle fait environ 4 m de long (pour étuver 2 bordés à la fois : un de chaque côté du hangar) ... .

Une Corderie Royale "maison"

C' est à Rochefort, dans la Corderie Royale qu' ont été fabriqués les cordages de L' Hermione originale. Pour l' instant, c' est une "mini corderie maison" qui a été installée dans l' atelier pour la réalisation du gréement de la chaloupe grâce au chanvre (voir les articles précédents).
Les caps reçoivent en ce moment leurs cordages.

Les CAPS DE MOUTON :

Les caps de moutons sont des petites pièces de bois, de 5 à 6 cm de diamètre. Ils permettent de garder l' élasticité et de tenir le mât de la chaloupe.Une fois que des cordages sont passés dans les trous et que toutes les pièces sont assemblées, celà donne les haubans. Ces pièces ont été réalisées au tour à bois et se comptent au nombre de 12. Il y en a à 2 trous (les plus petits) et à 3 trous (les plus grands).
Puis, ils sont cerclés à la forge.

LE TABLEAU :

Le tableau est la partie de la coque qui ferme l' arrière de la chaloupe. En raison des intempéries du mois de Juillet, seule la varangue du couple 4 a été créee dernièrement. Le tableau est surmonté d' une moulure d' arcasse faite entièrement à la main et nécessitant 4 jours de travail !

Des outils comme s' il en pleuvait !

Nous avons trouvé chez un brocanteur une cinquantaine d'outils que nous avons réparés avec grands soins. Comme vous pouvez le constater sur les photos, ils se trouvent sur le passage des visiteurs du chantier. Même si ces outils son très anciens, ils permettent la reconstruction de l' "Hermione" comme au 18ème siècle.
Achat d' une scie à ruban pour la réalisation des couples, quille ... de la chaloupe. Elle fait environ 2 mètres de haut pour 170 Kg.

Vue d'ensemble sur le petit hangar qui est presque terminé :

.
Comme vous le voyez sur les photos ci dessous, les tôles faîtières sont terminées d'être installées (le toit est totalement terminé) :

Membres

Qui êtes-vous ?

70
Adolescent passionné de l'Hermione qui souhaite la reconstruire à l' échelle 1 pour faire vivre aux gens une journée du XVIIIème siècle à bord de cette frégate

samedi 29 mai 2010